310 millions de tonnes par an....


310 millions de tonnes par an...

De quoi parle t'on ?

De la quantité annuelle de déchets rien que pour les chantiers de démolition et de travaux publics français (dixit Wikipedia).

Pourquoi j'en parle ?
  • Parce que c'est une composante que l'on ne présume pas mais dont le coût est non négligeable, et avec une responsabilité environnementale importante.


  • Et parce que j'ai vécu une expérience plutôt dépaysante à ce sujet. Je vais vous la relater après les informations théoriques et pratiques qui vont suivre (cela s'appelle du teasing...)

Tout d'abord voici quelques notions de quantité et de coût. A titre d'exemple le fait de creuser une cave en sous-sol représente environ 140 m3 de terre à évacuer soit une estimation de 210 tonnes...



Si l'on compte une moyenne de 14 brouettes au m3 cela nous donne un total de 1960 brouettes à manipuler ! Alors on arrête de faire les gros bras et on confie cela à une entreprise qui va louer machine, benne, et gérer la mise à la décharge...





En fonction du volume de gravats et déchets que vous avez sur votre chantier plusieurs solutions sont possibles :



  1. Les communes ont en général une déchetterie accessible aux habitants. Cela a le grand avantage d'être le plus souvent gratuit mais limité en quantité. Par exemple sur ma commune un maximum de 2m3 par jour est autorisé.

  2. Les entreprises spécialisées dans la gestion de déchets vous proposent une gamme de services assez étendue comme la location de benne avec ramassage organisé par leurs soins, ou mise à disposition de sacs spéciaux avec une tarification au sac.

  3. Votre maître d'oeuvre (c'est à dire l'artisan, l'entreprise générale, etc...) apporte lui même les gravats directement dans une déchetterie. Ces déchets y sont ensuite "revalorisés" (par exemple les gravats sont réutilisés en remblaiement de carrières). Cette dernière solution est bien évidement la plus simple pour vous.

Pour de grandes quantités de gravats, quelque soit la solution choisie elle aura un coût assez... exorbitant.


Je repars sur mes chiffres. la déchetterie industrielle la plus proche de chez nous affiche un tarif de 38 euros la tonne de gravats. J'aurai environ 210 tonnes de terre à évacuer soit 8155 euros. Reste ensuite à payer l'excavation de la terre, son chargement et son transport, soit au total presque le double !



Alors pour me "consoler", je suis allée voir ce qu'est un centre de transfert de déchets industriels. Et là c'est une expérience à part entière, une ambiance très particulière qui m'attendait.


Pour planter le décor, je suis assise à l'avant d'un camion entourée de 2 maçons polonais. Une fois passée l'entrée du site, le camion se positionne sur la balance pour être pesé "à plein". Une longue rampe nous emmène ensuite en sous sol dans un immense hangar éclairé par des puits de lumière.



















On assiste alors à un véritable ballet de pelleteuses et de camions bennes. Des tonnes de poussières qui tombent du ciel et une luminosité presque biblique... Alors forcement je suis descendue du camion pour prendre quelques souvenirs picturaux de cette expérience... Et après m'être fait remonté les bretelles pour cause de sécurité, je suis vite remontée dans le camion vidé et re-pesé "à vide" afin de calculer le poids des gravats à régler à la caisse.



Mystique vous avez dit ???

Cliquez sur la flèche ci dessous pour la version animée.
video

Aucun commentaire: