Une poutre dégourdie et un IPE pas léger


"Poutrelles et Hourdis"... Cela pourrait être le titre du dernier Walt Disney... mais non les poutrelles et hourdis dont je vais vous parler restent dans le domaine de la maçonnerie/construction et ont un rapport avec notre plancher séparant la cave du RDC de l'extension.

Petite démonstration donc de mon champ d'apprentissage : la 1ère fois que j'ai entendu ce nom (il y a quelques semaines) j'ai bien failli demander ce qu'était une poutre dégourdie ! Mais mettons mon ignorance initiale de côté et passons à l'explication technique.

Datant du milieu du XXème siècle, les planchers béton à poutrelles et hourdis représentent 70% du marché de la construction de logements individuels (source Gedimat).




Il se compose d'une ossature (des poutrelles en béton armé de fils d'acier) qui reporte vers les appuis (murs, poteaux, fondations et poutres) le poids propre du plancher ainsi que les charges qu'il supporte (cloisons, mobilier, etc.)















Le Hourdis, remplissage disposé entre les poutrelles, est composé de parpaings d'un genre spécial, qui s'emboîtent entre les poutrelles. Pour rester dans la thématique enfantine, nous ne sommes finalement pas très éloignes d'une construction en Kapla...







Comment installer deux IPE de 130 kg chacun à 2mètres 50 de hauteur à seulement 3 personnes.... Avec la société Action Commerce c'est possible et en voici une démonstration (pose du second IPE) :








Voici le fameux IPE de 240 dont il sera question.

Et voici ses mensurations version Sumo : 240 mm de hauteur sur 120 mm de large. Avec une longueur de 4 mètres son poids estimé est de 130 kg.
























Au début de l'opération nous avons 2 rangées d'étais qui soutiennent le mur porteur.













On décale une 1ère rangée d'étais sous l'IPE qui est déjà posé. Puis une seconde rangée de l'autre côté d'un échafaudage maison.











On porte l'IPE sur l'échafaudage, puis on le fait monter petit à petit à l'aide de parpaings disposés au fur et à mesure de chaque côté

















Il aura fallu 5 parpaings de chaque côté pour atteindre la bonne hauteur.




















Ensuite, grâce à un bastaing de bois posé sur un étais, on fait coulisser l'IPE en le poussant sur le côté.










Et comme l'IPE ne glisse pas comme sur du beurre, on y va à coup de masse...


video








Et hop ! le tour est joué. Cela parait simple mais a tout de même duré 1h30 et demandé un peu d'huile de coude...












1 commentaire:

yoxorote a dit…

Gosh, I’ve been looking about this specific topic for about an hour, glad i found it in your website!

cheap cialis