Terrassement : Convoi exceptionnel et numéro d'équilibriste

IMPRESSIONNANT.... Je ne trouve pas d'autre mot pour décrire les évènements des jours précédents. Le terrassement aura consisté à creuser un énorme trou correspondant à l'emprise de la cave enterrée et des fondations de l'extension.
Si vous vous souvenez bien, devant le nombre de brouettes qui auraient été nécessaires pour excaver la terre, nous avions choisi l'option... d'envergure. L'envergure à dépassé notre imagination puisque, telle la cigogne apportant son magnifique baluchon, un convoi exceptionnel a transporté, de nuit, une pelleteuse plutôt... imposante !
Je vous laisse admirer.




Avec un tel engin, une seule journée aura suffi pour creuser notre "gouffre de Padirac"




















Et voici le résultat :





















Les péripéties :

Une bonne nouvelle ! La terre végétale (partie noire sur les photos) est de bonne qualité. Précieuse, nous l'avons donc soigneusement mise de côté pour l'utiliser en fin de chantier dans le jardin.
Une moins bonne nouvelle : les fondations de la maison sont moins profondes que prévu. L'extension étant construite de manière désolidarisée (en terme de charge) de l'existant, cela n'est pas trop gênant. Mais l'ouverture du mur porteur ne sera réalisée qu'une fois les murs et le plancher de la cave montés.
Notez qu'il serait tout de même embêtant que la maison s'écroule maintenant !
Et pour finir, un petit aperçu des dons d'équilibre nécessaires à la poursuite du chantier.
Je ne m'y suis pas encore essayée !

video

1 commentaire:

Elodie a dit…

Et sur la bande son du film, vous decouvrirez que le maçon est plutôt content d'etre sur le net !